Ce n’est pas une méthode d’amaigrissement mais un moyen qui permet de faire disparaître définitivement les surcharges de la graisse localisées, tout en entraînant une rétraction de la peau.

La liposuccion

  • sculpte le corps
  • redessine les formes
  • élimine les cellules graisseuses excédentaires
  • reprogramme l’organisme à stocker moins de calories et à mieux stabiliser son poids
  • permet une perte de poids considérable les mois qui suivent

Cette intervention de chirurgie esthétique la plus pratiquée dans le monde.

Une hygiène alimentaire doit être adoptée pour obtenir un meilleur résultat

Il faut toujours envisager une liposuccion et ensuite un léger régime.

 

Voir une plus jolie silhouette même si l’on n’a pas encore maigri donne l’envie et la volonté de se mettre sérieusement au régime pour améliorer les résultats de l’opération.

 

Pour bénéficier complètement d’une liposuccion  il faudrait commencer un régime à votre retour.

Le résultat définitif est durable n’est visible qu’à partir de trois mois, après la disparition totale de l’œdème.

Obligation de porter la gaine de contention qui va permettre à la peau de reprendre sa place et mieux se rétracter

 

Les activités normales peuvent être reprises au bout d’une semaine

 

Les activités sportives après un mois.

 

INTERVENTION :

 

La graisse est aspirée à l’aide de canules, réalisant un réseau régulier de tunnels qui respectent les vaisseaux et les nerfs : on traite ainsi la graisse profonde et la graisse superficielle.

 

C’est ainsi que sera possible l’aspiration harmonieuse et non traumatisante des cellules graisseuses en surnombre.

 

En pratique, la lipoaspiration peut s’appliquer sur plusieurs parties du corps :

 

Zones de lipoaspiration

 

  • la culotte de cheval, les fesses
  • les hanches, la taille
  • le ventre, l’abdomen,
  • le dos, les bras, autour des seins
  • les jambes : cuisses, genoux, mollets, chevilles

 

  • Les améliorations techniques ont aussi permis d’étendre son action au niveau du visage et du cou (double menton, ovale du visage).

 

En fin d’intervention, on met en place une gaine de contention  élastique.

La durée de l’intervention dépend de la quantité de graisse à extraire et du nombre de parties du corps à traiter.

Elle varie de 1 heure à 3 heures .

 

Les suites postopératoires sont : des ecchymoses (bleus) et un œdème (gonflement) au niveau des régions traitées.

Les douleurs sont variables. Une fatigue peut être ressentie les premiers jours, surtout en cas de liposuccion importante.

 

Les ecchymoses se résorbent dans un délai de 10 à 20 jours après l’intervention.

 

Le port d’un vêtement de contention élastique est conseillé pendant 4 semaines.

 

Vêtement de contention

 

Il est déconseillé de d’exposer au soleil ou aux U.V. les régions opérées pendant au moins un mois.

 

Il n’y a pas de modification nette de l’aspect au cours des 2 à 3 premières semaines, dans la mesure où il existe au début un gonflement postopératoire (œdème).

 

C’est seulement au bout de 3 semaines, et après la résorption de cet œdème, que le résultat commencera à apparaître. La peau mettra environ 3 à 6 mois pour se rétracter complètement sur les nouveaux galbes et se réadapter à la nouvelle silhouette.

 

 

RAPPELS MEDICAUX :

Quelles sont les analyses médicales nécessaires à l’intervention ?

La chirurgie esthétique étant une intervention volontaire, cela permet de mieux vous préparer grâce à une série d’analyses.

Des bilans sanguins, cardiologiques, radiographiques sont demandés avant votre arrivée en Tunisie.

Le formulaire des antécédents médicaux et vos analyses constitueront votre dossier personnel qui permettra au médecin de vérifier toutes les informations médicales et attester qu’il n’y a aucune contre indication à votre intervention.

Le bilan sanguin, indispensable à toutes les interventions, se précise comme suit :

  • Numération formule sanguine (NFS)
  • Groupe sanguin
  • Bilan d’hémostases
  • Urée
  • Glycémie
  • Bilan hépatique B et C
  • I.V

L’état de santé ?

La chirurgie esthétique s’adresse aux personnes en bonne santé physique et mentale. Cependant certaines pathologies ne contre-indiquent pas une intervention si elle est suivie : L’hypertension artérielle bien traitée, le diabète bien équilibré, l’hyperthyroïdie, etc… N’empêchent pas une intervention qui peut être bénéfique.

L’anesthésiste et le Chirurgien apprécieront la possibilité ou non de pratiquer une intervention. Il est essentiel de toujours régler le problème médical avant toute décision.

Allergies aux médicaments – Si vous prenez des médicaments ou si vous êtes allergique à certains médicaments, mentionnez le à votre chirurgien. Informez-le aussi des opérations que vous avez subies sous anesthésie générale ou locale.

CONSEILS

 

  • 15 jours avant l’intervention : modérez votre consommation de tabac, évitez l’aspirine, les anticoagulants, les anti-inflammatoires.
  • Nous vous recommandons de prendre de l’ARNICA MONTANA 9 CH : traitement homéopathique ; à raison de 5 granulés, 4 X jour, 4 jours avant l’intervention afin de prévenir les ecchymoses (bleus).
  • ARNICA : Retenez qu’il soigne les « bleus » du corps mais aussi « les bleus de l’âme ».
  • TARDYFERON B9, 2 cap le matin à jeun, une demi heure avant le petit déjeuner ; 1 mois avant votre intervention
  • N’oubliez pas de ramener les originaux de votre bilan sanguin et analyses ainsi que votre carte de groupe sanguin.

Découvrez les photos d’avant / après

2 Lipoaspiration1 Lipoaspiration3 Lipoaspiration4 Lipoaspiration5 Lipoaspiration6 Lipoaspiration7

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *